Comment devient-on subitement intolérant au lactose?

Une jeune femme se demande comment on devient intolérant au lactose en mangeant son yaourt au muesli

Ces dernières années, le lactose et l’alimentation sans lactose ont gagné en importance. Si vous consommez vous-même du lactose, vous connaissez sans doute quelqu’un chez qui il provoque un certain inconfort intestinal. Internet regorge d’informations à ce sujet, mais comment devient-on intolérant au lactose du jour au lendemain? La réponse dans cet article.

Le lactose (étymologiquement «sucre du lait») se trouve dans le lait d’origine animale (lait de vache, lait de chèvre, lait de brebis, etc.). Lors de la digestion, il est séparé en deux molécules, que l’organisme peut assimiler: le glucose et le galactose. La dissociation du lactose requiert des quantités suffisantes de lactase – une enzyme.

La malabsorption du lactose n’est pas une intolérance au lactose

La digestion du lactose se dégrade naturellement avec l’âge. En effet, la production physique d’une certaine enzyme, la lactase, ralentit. Cette enzyme est créée par le corps et est indispensable à la digestion du lactose, en permettant son assimilation:

  • Si cette enzyme est présente en moins grandes quantités dans les intestins, on parle de maldigestion du lactose, soit une perturbation de la digestion.
  • L’intolérance au lactose se manifeste lorsque ces quantités diminuent encore et provoquent des symptômes.

En cas de maldigestion du lactose, les symptômes sont moins prononcés et passent parfois totalement inaperçus, en comparaison à l’intolérance au lactose. Une mauvaise digestion du lactose peut entraîner une intolérance au lactose, caractérisée par un ou plusieurs symptômes.

Dans ce cas, le lactose arrive dans les intestins où il fermente et cause des flatulences, de la diarrhée ou des crampes. En cas de maldigestion du lactose, il est recommandé de consommer de petites quantités de lactose (par exemple, 1 à 2 verres de lait par jour).

 

L’intolérance au lactose est rare, alors que 70 à 75% de la population présente une maldigestion du lactose.

 

L’intolérance au lactose est-elle héréditaire?

Au fil du temps, il s’avère de plus en plus clair que la digestion du lactose est plus fortement perturbée au sein de certains groupes ethniques. La malabsorption du lactose est ainsi plus fréquente chez les personnes d’origine asiatique, sud-américaine, africaine et australienne.

Les gènes influencent donc bien la possibilité de digérer ou non le lactose. Il est cependant impossible de savoir à l’avance si une malabsorption du lactose entraînera une intolérance au lactose. De plus, cette intolérance ne touche généralement pas toute une famille, mais plutôt un seul de ses membres.

Ne confondez pas une intolérance au lactose et une allergie aux protéines de lait de vache! Les symptômes sont bien plus graves et peuvent provoquer des problèmes de peau et de l’asthme, en plus d’un inconfort intestinal.

>> Découvrez ici comment vérifier si vous êtes intolérant au lactose

 

Référence: World Gastroenterology Organisation, www.worldgastroenterology.org, consulté en novembre 2018.